image de anne-marguerite-werster

Anne-Marguerite Werster

Chanteur

Biographie de Anne-Marguerite Werster

Danseuse de formation, Anne-Marguerite Werster entre en 1992 à l’Ecole d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris. Elle débute sur la scène de l’Opéra Bastille en tant que comédienne sous la direction de C. Regy avant de chanter en 1994 Mme Lidoine dans Dialogues des Carmélites à l’Opéra Garnier. Marcel Landowski lui confie l’interprétation de plusieurs de ses œuvres : La Prison, Un enfant appelle, Les Adieux, La Messe de l’Aurore…
Elle est la Gouvernante du Tour d’Ecrou à l’Opéra-Comique et à Lyon, où elle chante également la Contessa (Le Nozze di Figaro) et Musetta (La Bohème) aux côtés de B. Hendricks, chante ensuite Donna Anna dans la création française du Don Giovanni de Malipiero à Nanterre, Annina (Une Nuit à Venise), Xanthippe (Dernier Jour de Socrate de Finzi) et Mélisande (Pelléas et Mélisande, dirigé par G. Prêtre) à l’Opéra-Comique, Vitellia (La Clemenza di Tito) au Théâtre des Champs-Elysées, Female Chorus (Le Viol de Lucrèce) à Nantes, Mme Lidoine (Dialogues des Carmélites) à Tours et au Beethovenhalle de Bonn sous la direction de M. Soustrot, Missia (La Veuve Joyeuse) à Saint-Etienne, Bordeaux et Dijon, Kostelnika (Jenufa) à Tours, Lady Sara (Le Revenant de Gomes) au Teatro de la Zarzuela de Madrid, Donna Elvira (Don Giovanni) à Nancy et Avignon, Médée de Cherubini à Metz et aux Arènes de Nîmes. Anne-Marguerite Werster se produit également en concert, notamment dans le Requiem de Verdi à Saint-Etienne et Paris, L’Appel de la Mer de Rabaud à Nancy, Les Nuits d’Eté de Berlioz avec l’Orchestre de Lille, Stabat Mater de Pergolèse avec l’Orchestre National de Chambre de Toulouse, La Reine Morte de D. Lesur avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France.
Au cours de la saison 2005-2006, elle chante le rôle-titre de La Veuve Joyeuse à l’Opéra-Comique (mise en scène de J. Savary), un concert aux Journées Lyriques de Chartres, une tournée de récitals consacrés à A. Bruneau, ainsi que Tatiana (Eugène Onéguine) à l’Opéra de Metz.