image de francoise-kucheida-2

Françoise Kucheida

Chanteur

Biographie de Françoise Kucheida

Du Prévert en chanson

Du Prévert en chanson

En 1992, au festival de Montauban,  Pierre Barouh, créateur dans les années 65 du label Saravah (Caussimon, Maurane, Higelin, Brigitte fontaine etc)... tombe sous le charme d'une voix de femme,  qui lui parvient dans le brouillard d'une nuit de musique.  Pour lui, cette voix contient toutes les vertus du blues français, le phrasé le timbre, le pouvoir de projeter des images, et évoque irrésistiblement la gouaille expressionniste des Damia et Fréhel. Un an plus tard, au même endroit, Claude Nougaro sera confronté au même choc, et à la même émotion.

 

L'intuition de Barouh, ne le trompe pas. Cette femme sera ''la nouvelle figure emblématique de la chanson populaire''.Françoise Kucheida, car c'est bien d'elle qu'il s'agit, ne sait pas encore, que sa vie va en être complètement bouleversée. En 1995, l'auteur de ''La bicyclette'' que chantait Montand, ou des chansons des films de Claude Lelouch (''un homme et une femme'' ''vivre pour vivre'' etc.) produit pour Saravah le premier album de Françoise, ''De la Scarpe à la Seine''  unanimement salué, par  les grands médias nationaux (presse et radio), les artistes renommés (Nougaro, Renaud, Maurane etc) et récompensé par le grand prix de l'académie Charles Cros.

 

Dès lors, les concerts et les tournées s'enchaînent, en France mais aussi aux quatre coins du monde (Suisse, Belgique, Saint-Pierre et Miquelon, Yougoslavie, Québec,  Allemagne, Japon).

 

Un second album ''Cris du cœur'', verra le jour en 1998, et confirmera la carrière de l'ancienne institutrice d'école maternelle, devenue désormais, sans trop savoir comment, ou pourquoi , la chanteuse exceptionnelle  qui nous touche aujourd'hui, au plus profond de nos émotions. Suivront encore ''Liévin s/scène'' enregistrement public en 2002, puis ''La mémoire sépia'' dernier album enregistré avec le regretté Eddy Schaff, en 2005, et véritable florilège de la grande chanson française : inédits de JR Caussimon, de A. Leprest ou de Kent, reprises de B. Dimey, G. Laffaille, C. Nougaro, Jean Villard, R. Didier etc., sans oublier 3 titres qu'elle signe personnellement.


Accompagnée magistralement sur scène par des musiciens talentueux (tantôt Hervé Legeay , Frédéric Loizeau, guitares, Félix Belleau accordéon, ou encore Damien Nison piano) elle rend hommage aux grands auteurs disparus (J. Prévert, P. Mac Orlan,  B. Vian, L. Aragon) mais également contemporains (P. Barouh, P. Grosz, D. Barrois, P. Crolla, etc) quand elle ne s'enhardit pas à chanter Kucheida, tout simplement.

 

Mais la grande fierté de Françoise, c'est de chanter sa région, ce Nord de la France qui lui tient tant à cœur, et qu'elle met si bien à l'honneur.