Gerard Naulet

Musicien

Biographie de Gerard Naulet

De multiples influences, études classiques, jazz Nouvelle Orleans, danse d’inspiration hispano-latine, dominées toutefois par une inclinaison marquée vers les musiques latino-américaines, ont prédisposé Gérard Naulet à une immersion totale dans la musique cubaine.
Arrivé en France en 1963, il dut s’adapter à un environnement musical exclusivement ''jazzique''. Latin-jazz, et musique ''typique'' étaient totalement ignorés pour ne pas dire méprisés.
C’est vers 1974 qu’arrivèrent en France les premiers disques de ce qui deviendra la Salsa, ainsi que les premiers musiciens de la sphère ''latin-jazz''. On assiste alors à la réhabilitation du style afro-cubain, de la musique de danse produite par les grands groupes latino (Fania All Star).
Gérard Naulet s’intègre totalement dans ce monde musical qu’il affectionne et commence à constituer de petites formation avec un répertoire rythmiquement affirmé. Ses exigences de qualité l’amenèrent à travailler sous la houlette du pianiste Michel Sardaby, et une rencontre avec le pianiste cubain Alfredo Rodriguez confirmera l’authenticité de son style latino-américain.
Vers les années 1990, la musique afro-jazz et latino-américaine ayant acquis leur droit de cité, il anima plusieurs petites formation dont le répertoire était essentiellement composé de thèmes afro-jazz et de compositions originales.
C’est un double rencontre qui en 1996, devait modifier le cours de sa carrière musicale et l’intégrer dans le monde de la musique latine et surtout cubaine. Tout d’abord, dans un studio parisien où il devait enregistrer des parties de piano de style cubain traditionnel, il fit la connaissance du percussionniste vénézuélien Orlando Poleo, chef d’orchestre considéré aujourd’hui comme un des maîtres de la percussion. A cette même séance, devait participer un flûtiste qui deviendra lui aussi un des grands chefs d’orchestre de la musique cubaine : Orlando ''Maraca'' Valle. Les trois musiciens se lièrent d’amitié personnelle.