image de henri-demarquette

Henri Demarquette

Musicien

Biographie de Henri Demarquette

Henri Demarquette est né en 1970, et entre à 13 ans au Conservatoire national supérieur de Musique de Paris, où il étudie avec Philippe Muller et Maurice Gendron. Titulaire d’un Premier Prix à l’unanimité, il travaille également avec Pierre Fournier et Paul Tortelier, puis, avec Janos Starker à Bloomington aux Etats-Unis.

Familier de la scène dès l’âge de 14 ans, sa carrière débute à 17 ans par un récital au Théâtre du Châtelet et une émission télévisée enregistrée par France 3 avec la pianiste Hélène Grimaud. Il est aussitôt remarqué par Sir Yehudi Menuhin qui l’invite à jouer sous sa direction le Concerto de Dvorak à Prague et à Paris.

Depuis sa carrière prend un essor international qui le conduit dans de nombreuses capitales accompagné des plus grands orchestres français ou étrangers, et en compagnie de ses partenaires de musique de chambre privilégiés.

Cette saison, Henri Demarquette se produit notamment avec le London Philharmonic Orchestra, le Musikalische Akademie de Mannheim, la Neue Philharmonie Westfalen, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre de Bretagne, L'Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, La Philharmonie de Lorraine, L'Orchestre de Pau-Béarn, l’Orchestre Colonne…avec lesquels il interprétera entre autre les concertos de Schumann, Dvorak, Tchaïkovski et Haydn, Dutilleux, Prokoviev, Chostakovitch, Greif et Beethoven. Il jouera en récital, avec Brigitte Engerer, Michel Dalberto, et en solo donnera plusieurs intégrales des suites de Bach.

Esprit curieux, Henri Demarquette aime à prendre des chemins de traverse, aborde régulièrement la musique contemporaine, et se plait à défendre des œuvres rares. Il travaille en étroite collaboration avec les grands compositeurs actuels et suscite des œuvres nouvelles de la part de ses proches, notamment Olivier Greif qui lui dédie son concerto Durch Adams Fall crée à la salle Pleyel en 2000 sous la direction de Marc Minkowsky.

En outre, il s’occupe de l’Association Musikalia dont le double but est de transmettre aux enfants l’amour de la musique et d’organiser à Paris - Cité de la Musique - le Festival tous publics du même nom.

Cette ouverture d’esprit se reflète dans une discographie éclectique, couronnée de nombreuses distinctions en France et à l’étranger.

Il a enregistré l’intégrale des sonates de Beethoven avec Michel Dalberto en DVD (Armide), l’intégrale de l’œuvre de Chopin avec Brigitte Engerer (Intrada), les Suites pour violoncelle seul de Bach (collection Etoiles du Festival d’Auvers sur Oise), les deux trios de Beethoven pour clarinette violoncelle et piano avec Florent Heau et Jérôme Ducros (Zig-Zag Territoires), les deux concertos de Haydn avec l’Orchestre de chambre de Toulouse (Verany), un enregistrement consacré à la musique de chambre d’Eric Tanguy (Transart Live), la Rhapsodie pour violoncelle et orchestre de Guy Ropartz avec l'Orchestre de Bretagne dirigé par K. Karabits(Timpani), La Légende de Jean Cras avec l’Orchestre philharmonique du Luxembourg (Timpani), Le Violoncelle Romantique avec François Frédéric Guy (Verany), un disque consacré à Jean Françaix avec l’Orchestre de Bretagne dirigé par le compositeur.

En 2006, paraitra l’intégrale de l’œuvre pour violoncelle et piano de James Mac Millan avec le pianiste Graham Scott (Deux-elles). Henri Demarquette joue un violoncelle du luthier italien Goffredo Cappa de 1697 et un archet de Persois de 1820.