image de high-llamas

High Llamas

Musicien

Biographie de High Llamas

Compositeur et chanteur mythique de la scène pop anglaise depuis les enregistrements des sous-estimés Microdisney jusqu'à la fin des années 1980 (avec son compère Cathal Coughlan au chant pour le ''Petit traité POP du jardin botanique''), Sean O'Hagan n'en finit pas de bâtir sa cathédrale en l'honneur des musiques populaires et savantes.
D'abord ancré dans la grammaire stricte édictée par le ''Pet sounds''des Beach Boys, ce mélomane féru d'histoire et de culture a peu à peu ouvert ses influences au siècle entier : Gershwin, Cole Porter, Ravel, Debussy, Delius, Britten… pour construire des oeuvres de plus en plus belles et lumineuses. Avec les High Llamas, la chanson est autant un art de la miniature que l'occasion de sculpter des enluminures baroques.
Certes, après les premières surprises bouleversantes (les albums ''Santa Barbara'', ''Gideon Gaye''et ''Hawaii'') au début des années 1990, ce scientifique têtu de l'harmonie et du contre-point a tenté de frotter le bois de ses guitares à une électronica cheap, mélange commun qui donna pourtant des résultats surprenants, vivifiants.
Décidé à renvoyer sa musique dans la fibre acoustique des guitares et des cordes, dans la douceur des arrangements de cuivre, Sean O'Hagan s'est plongé dans les musiques symphoniques (Prokofiev, Stravinsky) puis dans les années 1950 nord-américaines, pour convoquer des réminiscences doo-wop (Dion & the Belmonts), les premiers Ray Charles ou les orchestrations populaires de Frankie Avalon ou Bobby Darin… A l'arrivée, son dernier album, ''Beet, maize & corn'', propulse son art vers les sommets.