image de nederlands-kamerkoor

Nederlands Kamerkoor

Choeur

Biographie de Nederlands Kamerkoor

Le Nederlands Kamerkoor fait parti des meilleurs ensembles vocaux professionnels au monde. Félix de Nobel, pianiste et chef légendaire, forme en 1937, un ensemble vocal qui deviendra rapidement le Nederlands Kamerkoor. La renommée de cet ensemble grandit très rapidement et la qualité du Nederlands Kamerkoor incita de célèbres compositeurs tels que Frank Martin et Francis Poulenc à composer des œuvres pour chœur a cappella.
Le Nederlands Kamerkoor maîtrise peu à peu toutes les facettes de la musique vocale à plusieurs voix. La position unique de cette formation est assurée depuis les années cinquante par l’Etat prenant en charge la rémunération des chanteurs.
L’ensemble s’intéresse avant tout au répertoire pour chœur à capella du début du moyen-âge à nos jours. Pour l’interprétation de ce répertoire, il travaille avec des chefs et des spécialistes de renom tels que Uwe Gronostay, Paul Van Nevel, Reinbert de Leeuw, Eric Ericson, Tonu Kaljuste et Stephen Layton.
Régulièrement, le Nederlands Kamerkoor travaille aussi avec diverses formations instrumentales telles que l’Orchestre Royal du Concertgebouw, l’Ensemble Schönberg et l’Orchestre du XVIIIème siècle. Récemment, le chœur a chanté avec beaucoup de succès à Vézelay et à Paris (dans ''Le Temps restitué'' de Jean Barraqué au Théâtre du Châtelet avec l’Orchestre du SWR dirigé par Sylvain Cambreling).
Le Nederlands Kamerkoor a enregistré plus de 60 disques, dont un avec l’œuvre chorale de Rudolf Escher, Robert Heppener, Daniel de Lange et de Ton de Leeuw, prix Edison, puis un disque avec Jetzt Immer Schnee de Gubaidulina dirigé par Reinbert de Leeuw. Le disque avec ''Le Requiem'' de Daniel de Lange a aussi reçu un Diapason d’or, puis les deux disques ''Vox Neerlandica I et II''. Enfin, le compact avec l’œuvre chorale de Hindemith (dirigé par Uwe Gronostay) et de Janacek (dirigé par Reinbert de Leeuw) ont reçu le Deutsche Schallplattenpreis.