Biographie de P18

Le mariage de l'electro et de la musique cubaine

Projet par Tom Darnal, ex Mano Negra, P18 tire son nom de groupe du fait que les membres habitent dans le 18ème arrondissement de Paris. Lorsque s'achève l'aventure de la Mano Negra en 1994, Thomas Darnal fonde avec une dizaine de musiciens franco-cubain le groupe  P18. 

Mariage (réussi) de l'électronique et de la musique cubaine, plus précisément de sons qui s'apparentent à la musique yoruba, P18 produit dès leurs débuts une musique intense. Des cuivres rutilants et des machines technos s'associent aux congas pour une fiesta improvisée qui mêlent transes et fêtes. En 1999 sort un premier opus, Urban Cuban, titre qui évoque ce désir de mêler modernité et tradition. Les machines semblent sous le contrôle des orishas et ne dérapent jamais. Langage vintage et sons électro-house actuels, les usines à sons prennent racine dans le patrimoine afro-cubain et le propulsent d'une sève électronique nouvelle. L'électro se met au service des tambours bata, l'exutoire des rumbas maintenu dans sa tension maximum, la salsa est renforcée dans sa rugosité originelle. le groupe part en tournée un peu partout en Europe, aux USA et, forcément, à Cuba.

En 2002 sort Electropica qui est soutenu par la critique. Tom part alors sur d'autres projets ( notamment sur le DVD de la Mano Negra) mais sa passion pour la musique le rattrape dès 2008, année où sort Viva P18 en septembre. Le groupe repart alors sur les routes...