image de rachid-brahim-djelloul

Rachid Brahim-Djelloul

Musicien

Biographie de Rachid Brahim-Djelloul

Violoniste, musicologue, directeur artistique de l'ensemble Amedyez

Rachid Brahim-Djelloul, violoniste, musicologue, directeur artistique de l'ensemble Amedyez. Il travaille aussi bien avec des ensemble de musique classique que de musiques traditionnelles et populaires du monde et en particulier méditerranéenne... Né à Alger, Rachid Brahim-Djelloul obtient les premiers prix de violon et de musique de chambre au conservatoire d’Alger ainsi qu’une licence de musicologie. Il poursuit en France sa formation théorique et pratique (maîtrise de musicologie et DEA en esthétique, sciences et technologies des arts, Prix de Violon et Prix d'excellence de musique de chambre au CNR de Rueil-Malmaison).

Rachid Brahim-Djelloul a travaillé dans de nombreux orchestres symphoniques. Il s’est également produit en soliste et en musique de chambre avec le Quatuor à cordes Hypoténuse.

Tout aussi brillant instrumentiste de musique traditionnelle, on a notamment pu l’entendre avec l’ensemble El Mawsili (orchestre de musique arabo-andalouse), Emmanuelle Drouet, Simon Elbaz ou Enrico Macias. Il a aussi accompagné des oeuvres théâtrales de Slimane Benaïssa, notamment Prophètes sans dieu qui a reçu un franc succès dans les pays francophones. Ses collaborations l’ont mené à se produire dans différentes salles en Europe, en Afrique et au Canada.

Rachid Brahim-Djelloul a également participé à de nombreux enregistrements aussi bien de musique classique et traditionnelle que de jazz et de variété. Il a ainsi enregistré aux côtés de Sandra Bessis, Enrico Macias, Nassima, Michel Deneuve, François Méchali, Idir, Takfarinas, Chérif Kheddam ou encore Adamo.

En tant que musicologue, il participe à de nombreux colloques et émissions de radio en France comme à l’étranger rendant compte de ses travaux de recherche concernant les musiques traditionnelles du pourtour méditerranéen. Il participe ainsi, en 2004, à un colloque à Chypre dont les actes sont réunis sous le titre « Emprunts linguistiques, empruntes culturelles ». Par ailleurs, il collabore à deux ouvrages ; l’un sur la musique populaire dite ''Châabi'' d’Algérie (Ed. El-Ouns/UNESCO), l’autre sur la musique arabo-andalouse (CD interactif/Ed. El Ouns).

Fort de cette expérience, Rachid Brahim-Djelloul crée tout naturellement l'ensemble Amedyez avec lequel il souhaite faire fleurir toute la diversité et la richesse d'un patrimoine méditerranéen multiple – et pourtant féru de résonances communes. Le premier projet de cet ensemble est le spectacle qu'il réalise avec sa soeur, Amel Brahim-Djelloul.

Enfin, il crée une classe de violon à l'ENM de Gennevilliers, où il enseigne depuis 2005 (musiques de tradition méditerranéenne).