image de robert-hood

Robert Hood

DJ

Biographie de Robert Hood

Figure emblématique de la techno

Robert Hood est certainement l'un des auteurs techno de Detroit les moins connus et pourtant il fait partie de l'origine du mouvement avec Mad Mike et Jeff Mills. Début des années 90 : Robert Hood est vendeur de disques. Un peu comme Tarantino travaillait dans un vidéo club avant de passer lui-même derrière la caméra. En parallèle, il enregistre ses performances de MC sur cassette. Jusqu'au jour où il rencontre Jeff Mills et Mike Banks, figures emblématiques de la techno à Détroit. Immédiatement, ils proposent à Robert Hood de collaborer avec eux et lui ouvrent les portes de leur studio.

Robert Hood devient dès lors membre permanent d’Underground Resistance, il compose ses premiers morceaux "G-Force" et "Rave New World" sur l'album X-102 qui fait partie des pièces maîtresses de la techno (ndr : le pressage original du disque tourne à l'envers).
Par la suite, encouragé par ses deux mentors, il fonde son propre label Hardwax qu'il stopera en 1998. Après Underground Resistance, il continue de travailler avec Jeff Mills, tous deux fondent le label Axis. Quelques temps plus tard, Robert Hood crée de son côté M-Plant Records. Parallèlement à ses labels, il sort aussi plusieurs réalisations sur le label Trésor, Logistic, Peacefrog et Fabric.

Le son de Robert Hood c'est d'abord une vision minimale de la techno, matinée de groove funky parfois acid, parfois plus dur, parfois plus soul. Ces mixes sont sobres et totalement dénués d'esbroufe, ils font passer d'un univers à un autre, sombre ou plus léger, il reste toujours sensible et très mélodique.