image de vincent-cassel

Vincent Cassel

Comédien

Biographie de Vincent Cassel

Acteur impulsif

Fils de Jean-Pierre Cassel, Vincent est un comédien qui déborde d'énergie, connu pour ses personnages au caractère bien trempé. Vincent Cassel, de son vrai nom Crochon, fils de Jean-Pierre et demi-frère de Cécile, est né le 23 Novembre 1966 à Paris (France). Il suit un parcours scolaire atypique et entre à l'Ecole du cirque d'Annie Fratellini à l'âge de 17 ans. Puis il étudie l'Art Dramatique à Paris et à New York, notamment à l'Actor's Institute.

Ses choix sont éclectiques, parfois sentimentaux, souvent violents. Après quelques petits rôles, il trouve son 1er vrai emploi dans Métisse de Mathieu Kassovitz (1993). De ce 1er travail en commun naît une complicité qui aboutit 2 ans plus tard à La Haine, film qui fait scandale au Festival de Cannes et lui vaut une nomination aux César du meilleur acteur et du meilleur espoir masculin. Ce film choc, au noir et blanc hyper-réaliste révèle au grand public le visage anguleux et le regard soutenu de ce comédien qui prend le spectateur à témoin, le prend à parti et ne le lâche plus. Déployant dans chaque scène une énergie quasi vitale il entre par la grande porte sur la scène internationale.

Entre temps, Vincent Cassel s'est fait remarquer notamment dans Adultère, mode d'emploi de Christine Pascal. En 1996, après avoir tourné Jefferson in Paris, il se lie à Jan Kounen qui le dirige dans le très controversé Dobermann où il interprète le rôle titre. Le réalisateur le dirige de nouveau en 2004 dans Blueberry.

Il est également la vedette d'autres films remarqués comme L'Elève d'Olivier Schatzky ou L'Appartement de Gilles Mimouni dans lequel il tourne pour la 1ère fois avec Monica Bellucci qui devient sa compagne. Dans Agents Secrets de Frédéric Schoendoerffer (2004), il partage l'affiche pour la 6ème fois avec sa femme dans un film où la raison d'Etat même lorsque l'on est agent secret ne protège pas de tout... Parallèlement, il fait ses débuts de réalisateur avec un court-métrage intitulé Shabbat Night Fever.

Après 2 seconds rôles fulgurants dans Elizabeth de Shekhan Kapur et Jeanne d'Arc de Luc Besson, avec qui pour l'anecdote il ne s'est pas très bien entendu, ne trouvant pas l'ambiance sur le tournage des plus plaisantes, Vincent Cassel retrouve Mathieu Kassovitz pour Les Rivières Pourpres et tient un rôle marquant dans Le Pacte des Loups, autre succès du box-office, réalisé par Christophe Gans. En 2002, L'Académie des César, salue de nouveau son travail en le nominant dans la catégorie du Meilleur acteur pour sa prestation dans Sur mes lèvres de Jacques Audiard. La même année, il participe à un nouveau scandale cannois avec Irreversible de Gaspar Noé.

Partculièrement apprécié dans des rôles dits physiques ou épiques, Vincent Cassel a également tourné hors de nos frontières Elizabeth, Hotel Paradiso, Nadia (avec Nicole Kidman) et The Reckoning. De plus, il est très fréquemment la doublure voix française de Hugh Grant.  Depuis le 12 septembre 2004, il est l'heureux papa d'une petite Deva dont la maman n'est autre que Monica Bellucci. En décembre 2004, il rejoint l'équipe de Ocean's eleven dans le second opus Ocean's twelve de Steven Soderbergh. Il prête sa voix à la version française de Shrek d'Andrew Adamson, Vicky Jenson et Scott Marshall, Robots de Chris Wedge et L'âge de glace 1 et 2 de Chris Wedge et Carlos Saldanha.

En 2006, on le retrouve à l'affiche de Sheitan, film qu'il produit également, puis Dérapage de Mikael Hafstrom, aux côtés de Clive Owen et Jennifer Aniston, avant de jouer au dieu grec dans la comédie Sa majesté Minor de Jean-Jacques Annaud et d'incarner Jacques Mesrine dans 2 films intitulés L'Ennemi public n°1 et L'instinct de mort de Jean-Francois Richet. En 2009, on le retrouve dans A Deriva de Heitor Dhalia aux côtés de Debora Bloch. Le film a été selectionné au Festival de Cannes dans la compétition Un certain regard. La même année, il fait partie du casting vocal du film Lascars tiré de la série animée.