Biographie de Yuksek

French touch 3.0

S'il ne fallait retenir qu'un artiste électro frenchy de la scène post-Justice, ce serait Yuksek. Car même si musicalement, le duo ultra buzzé et le jeune Remmois Yuksek, n'ont aucun rapport, il existe pourtant chez ce dernier la trempe d'un héros electro. En deux ans, Yuksek a fourbi ses armes soniques surpuissantes dans une série de lives bouillonants, qui ont mis K.O les clubbeurs de la Fabric londonienne et de Berlin, des nuits sonores autant que ceux du MEG festival. Quant à ses maxis (signés sur Relish, I'm a Cliché et Rise), ils ont fait le bonheur des DJ's de tout poil qui les ont playlistés.

Il faut dire que la formule Yuksek est des plus explosive : un soupçon de mobilité pop, des beats groovy, des rythmes énervés un brin breakés, des sons acid qui confinent à une folie psyché-rock-transe, puis toujours la mélodie qui se tisse à travers chaque track sans fragiliser l'efficacité dancefloor du tout.

Une pâte qui a permis à Yuksek de s'imposer comme l'un des fleurons de la nouvelle french touch frenchy et attiré les regards de pointures comme ShitDisco, Zombie Nation, Chromeo, Naast, Detect, Teenage Bad Girl et Adam Kesher, qui ont tous demandé de les remixer à sa sauce. It Comes, son nouveau maxi sur Uwe pourrait bien porter un titre prémonitoire, Ca va venir.


En 2009, il publie un album très attendu, Away From The Sea, après le succès planétaire de son EP, Tonight. S'en suivent alors deux EP (Extraball, On a train) qui annoncent la sortie en juin 2011 de Living on the edge of time. Yuksek a entièrement composé, produit et chanté seul Living on the edge of time, conscient que trop de featuring transforme les albums en compilation désincarnée. S’il est un solitaire comme bien des producteurs, Yuksek est aussi un homme de bande fidèle en amitié.

A Reims, une ville qui incarne aujourd’hui ce que Rennes a pu représenter dans l’histoire de la musique des années 80, il a réuni au sein du Magnificent Champagne’s Choir ses amis The Shoes, Alb, About The Girl ou The Bewitched Hand (dont il a mixé le premier album) pour enregistrer les chœurs de plusieurs morceaux, lors de deux journées de studio mémorables. Son plaisir à travailler en groupe, Yuksek l’exprime aussi par ses collaborations - avec Brodinski, Ebony Bones, The Magician (Stephen Fasano, ex Aeroplane)ou Kid Sister.

Sur scène Yuksek se produira désormais entouré de deux autres musiciens pour que le live ne se limite pas une simple performance technique mais prenne toute la chair et l’ampleur que méritent ses nouvelles chansons. Gageons qu’il puisera au long de cette tournée pleins d’idées nouvelles pour d’autres grands disques à venir. Vous n’avez pas fini d’aimer Yuksek !